Nanashi Bento

Cela faisait des mois que j’entendais parler de ce petit resto, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de le tester ! Et c’est encore grâce à l’article sur les adresses détox "après fêtes" que j’ai eu l’idée de me rendre chez Nanashi.

Nanashi-Bentu-Paris-main-roomJe ne vais pas vous tenir en haleine plus longtemps… C’était juste délicieux ! J’ai tout aimé : le quartier, la déco, l’ambiance, les serveurs, et bien évidemment les plats (oui, vraiment tout) ! Bon, je ne vais pas vous cacher que ce n’est pas une cantine où je me rendrais tous les jours (vu la note de fin), mais je ne regrette pas du tout d’y être allée !
Capture d’écran 2013-10-31 à 13.01.16
Concernant les menus proposés, il y a bien sûr les bentôs (viande, poisson ou végétarien). Le serveur nous a également parlé du chirashi de saumon & du don au boeuf (qui seraient excellents). Pour ma part, j’avais tellement entendu parler des bentô que j’en ai pris un, le végétarien (partagé avec Stéphanie qui, elle, avait choisi celui à la viande, sauté de veau plus exactement). Le mien était à base de galette de pomme de terre, aubergine, célerie, rave, pois chiche & sauce curry. Le tout accompagné d’un mélange de 3 salades (brocolis, carotte, navet, féta + endive, céleri, rave, chou rouge, poire, noix + salade de pousses). Sans oublier les tranches de pain de campagne frais que l’on nous a déposées sur la table. Enfin, j’ai opté pour un vrai jus de carotte/pomme/gingembre (car j’adore ça). Je crois qu’avec ce déjeuner, j’ai eu ma ration de fruits & légumes pour toute l’année !! :)
Nanashi-Bentu-Paris
Quant aux desserts, il nous a vanté les mérites des cheesecake framboise ainsi que du cake matcha (que je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter) !Capture d’écran 2013-10-31 à 13.01.22
Mon verdict : C’était tout simplement délicieux. Lorsqu’on en ressort, on se sent vraiment bien, ni trop rassasié, ni pas assez. On a comme l’impression d’avoir fait le plein de vitamines, et l’adage "mens sana in corpore sano" prend alors tout son sens !  Après, comme je le disais au début, c’est un peu cher (14 euros le bentô) mais bien meilleur que dans certains restos où l’on trouve des plats au même prix. Donc j’y retournerai avec plaisir dans un mois ou deux !
Capture d’écran 2013-10-31 à 13.01.36

Nanashi
 57, rue Charlot 
75003 Paris (m° Fille du Calvaire)

Il y en a également 2 autres sur Paris, rue du Paradis (10e) ainsi que rue de Tournon (6e). J’ai hâte de m’y rendre :)

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST