From Paris to Persia : mes visites

Comme je vous le disais hier, je reviens tout juste d’un séjour en Iran où j’ai passé plusieurs semaines. Le pays fait trois la taille de la France, c’est vous dire tout ce qu’il y a à voir. Pour ma part, j’y suis surtout allée pour la famille, de ce fait, je n’ai pu beaucoup circuler. Mon parcours n’est donc pas forcément un exemple, mais j’ai tout de même vu de très belles choses.
.
1rst step : Ahwaz
Il s’agit de la ville de ma famille, donc « obligée » d’y passer au moins une semaine. C’est une grande ville située dans le sud de l’Iran (la capitale de la province du Khuzistan pour être précise). Mais pour les visites ce n’est pas forcément la meilleure destination. Il fait extrêmement chaud (35 degrés à l’ombre en mars, imaginez en juillet) donc on ne sort pas beaucoup la journée. Cependant, j’ai beaucoup apprécié de faire mes courses dans les marchés de fruits et légumes, me balader dans les bazars nocturnes, faire du shopping dans les petits centres commerciaux ou me promener en fin de journée dans les parcs (il y en a beaucoup en Iran, et les Iraniens sont très très bien organisés pour y pique-niquer – ce n’est pas d’un simple sandwich !!). Tout ça pour vous dire que je ne m’attarderai pas sur cette ville car il n’y a tout simplement pas beaucoup à visiter 🙂 (mais c’est une ville que j’adore, etant donné que la majorité de ma famille y vit).

UntitledUntitledUntitled

Shoushtar
C’est en me rendant de Ahvaz à Dezful (la ville de naissance de mon père) que je suis passée par Shoushtar. L’un des endroits les plus impressionnants de cette ville reste ses moulins à eau datant de l’époque sassanide (et enregistrés comme patrimoine mondial de l’UNESCO). Il y a également une petite rivière devant laquelle on peut se reposer et de très jolis tapis et objets faits main.

UntitledUntitledUntitled

Ali Kaleh
Toujours sur le chemin de Dezful, on peut tremper les pieds, se reposer et (surtout) se rafraichir au bord de cette jolie (mais dangereuse) rivière.

ali kali k2

Sardasht
Non loin de Dezful, des routes à travers les montagnes et un paysage très très impressionnant.

sardacht

Suse
Y passer pour son château (construit par un architecte français) et son musée ancien.

suse2suse

Tchoga Zanbil
A 45km de Suse et classé patrimoine mondial de l’UNESCO est un complexe  élamite datant 1250 av. J.-C. abritant une des seules ziggourats dont les ruines aient été préservées jusqu’à aujourd’hui en dehors de la Mésopotamie.

tchoratchora 2

2ème destination : Shiraz
On revient un peu plus au centre de l’Iran à Shiraz, ou la poésie incarnée en une ville. Il est très agréable de s’y balader, le climat étant l’un de plus doux (pas trop chaud), il y ade très jolis parcs et un parfum de fleurs partout dans la ville.

shirazshiraz2

Se rendre à Shiraz est synonyme de pélerinage poétique car les tombes des plus grands poètes perses y sont installées. Passage obligatoire donc sur les sublimes tombes de Hafez et Saadi.

AhfezSaadi

La Citadelle de Karim Khan
Une superbe forteresse bâtie à l’instigation du premier roi de la dynastie Zand, Karim Khan.

ShiirazShiraz

Darvazeh Qhoran
Ou la porte du Coran (située à la lisière de la ville). On peut se promener sur les hauteurs bordées de fontaines et de verdure, et se rendre dans un musée de la photographie qui montre des oeuvres datant de la fin du XIXe siecle.

ShirazSHiraz

Persépolis
Situé au nord-est de Shiraz, il s’agissait de la capitale de l’empire perse achéménide. Je n’ai même pas de mot pour exprimer tout ce que j’ai vu.

PersépolisPersépolisPersépolisPersépolis

Et enfin : Téhéran
La Capitale, six fois la taille de Paris. Je n’y suis pas restée longtemps, mais je suis contente d’être montée sur la Milad Tower (6eme tour la plus haute au monde), de m’être baladée dans les bazars et d’avoir dîné dans le quartier de Darband (sur les hauteurs, avec la rivière qui passe dans les petites rues pavées, c’est juste sublime).

TéhéranDarband

Palais du Golestan
Il s’agit de l’ancien palais royal Qajar situé dans la citadelle royale de Arg-e Soltanati.

photo(785)  photo(783) photo(784) photo(787)

Voilà pour mes visites ! J’aimerais y revenir très prochainement pour découvrir d’autres régions du pays comme le Nord, retourner à Ispahan (qui signifie « moitié du monde » en persan) car la dernière fois je n’avais que 7 ans, visiter Tabriz et pourquoi pas faire un peu de ski (eh oui, il y a des pistes de ski en Iran, le sommet le plus haut étant supérieur au Mont Blanc ^^). En plus il n’y a vraiment pas beaucoup de touristes sur place (j’ai dû voir deux groupes d’Allemands dans tout le séjour), donc les musées ou sites sont loin d’être surpeuplés ! Enfin, je tiens à préciser que je n’ai jamais reçu un aussi bon accueil dans un pays. Bon ok, j’étais dans la famille, mais toutes les personnes que je connais qui sont passées par l’Iran vous le confirmeront : les Iraniens sont des hôtes hors pair !

8 Comments

  1. Très belle déclaration d’Amour à un pays qui est le berceau d’une des plus anciennes et des plus passionnantes civilisations. Comme l’on est captivé par l’Inde, j’imagine sans peine que ces paysages Perses sublimes et si riche d’histoire et de culture puissent envoûter les yeux et le cœur de tous ceux qui ont la chance de s’y rendre avec une faim de découverte et de rencontres… Merci Aude…

  2. Très choquée de voir ma blogueuse préférée passer ses vacances dans une dictature, et pourquoi pas la Syrie la prochaine fois ? Cela dit, j’ai bien aimé les photos qui font voyager.

    1. Anaïs, j’avoue que je me demande comment tu peux avoir un jugement si « court » et dénué de tout recul si nécessaire en la matière.
      Quels que soient tes a priori sur l’Iran, j’espère que tu n’imagines pas que chaque habitant de ce merveilleux pays soit un dictateur ou un terroriste en puissance, et pas plus que ce soit le cas d’Aude parce qu’elle a l’envie saine et magnifique d’aller de temps à temps à la rencontre et à la source de ses racines…
      Il y a en Iran, comme dans bien des pays du monde, un fossé entre des dirigeants et un système très contestables et un peuple, un pays merveilleux. Par ailleurs, quelle plus belle ouverture d’esprit sur le monde pour chacun, que les rencontres?
      Les voyages quand ils se vivent tel que le décrit Aude, à la rencontre des gens, sont pour moi tout l’opposé d’une quelconque caution aux régimes en place, mais bien au contraire la plus belle façon de lutter contre l’isolement et la pensée unique que recherchent bien des pouvoirs autoritaires.
      J’ai le bonheur d’avoir une famille riche de mixités et l’une des plus belles choses que cela m’a appris, c’est que le replis sur soit est le pire des poisons.
      Si chacun prenait son sac et allait à la rencontre des gens, en Iran, en Égypte, en Afrique, au Liban, en Birmanie, au Tibet, en Inde, en Palestine, en Israël, au Maroc, en Jordanie, dans les réserves Indiennes d’Amérique…ou tout simplement au coeur des merveilleuses régions de France, visiter les plus beaux paradis de cette Terre avec l’envie d’y découvrir vraiment ceux qui en font la vie et la réalité, ce monde serait certainement bien plus beau et infiniment plus en paix.
      En espérant que ce qui est pour moi tout autant une évidence qu’une intime conviction, puisse faire évoluer ton opinion, sans doute exprimée trop rapidement.
      Lionel

Comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s