Notre vie, disent-ils

Il s’agit du titre d’un livre qui m’a accompagnée toute la semaine dernière… Mais avant toute chose, je dois vous avouer que je ne suis pas une grande lectrice, beaucoup moins assidue dans cette activité depuis que j’ai quitté les bancs d’école. Cependant, lorsque l’on m’a envoyé ce nouveau roman de Jacques Attali, je m’y suis immédiatement plongée et j’ai pris un réel plaisir à le parcourir cette semaine. Il m’a tout de même fallu quelques pages avant de pouvoir lire de façon fluide et ininterrompue mais une fois celles-ci passées, je ne l’ai plus quitté jusqu’à le terminer cinq jours plus tard.

vie-disent-jacques-attali-L-gnFCJU

J’avais très envie d’écrire un billet sur ce blog mais n’ayant encore jamais rédigé de critique littéraire (et même s’il m’arrive d’écrire quelques fois sur le cinéma, il n’est pas évident pour moi de poser des mots sur ce que je ressens en regardant un film, découvrant une expo ou lisant un roman), j’ai tout de même préférée ne pas trop me risquer à cet exercice plutôt périlleux. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à Jacques Attali s’il était possible de lui poser quelques questions, je me suis dit que ce serait beaucoup plus intéressant pour vous.

Je lui ai tout d’abord demandé de se présenter en une phrase, ce à quoi il a répondu « Personne n’est réductible à une seule phrase. Ni moi, ni vous. Ni personne. » Le ton était donné. Interview :

A quel moment avez-vous eu le déclic de l’écriture? Comment cela est-il venu à vous?
Des poèmes à l’âge de dix ans. Un premier roman non publié à 20 ans. Une première pièce de théâtre à 22 ans.

Quand trouvez-vous le temps d’écrire autant?
Il faut et il suffit pour cela de vivre de façon austère,  et de ne le faire que parce qu’on ne peut s’en empêcher.

Comment décririez-vous votre nouveau roman?
Un roman d’aventures et de passion,   pour finir par découvrir que la meilleure façon de deviner l’avenir, c’est de le chercher dans le passé.

Que pensez-vous de l’usage des réseaux sociaux? 

Un formidable démultiplicateur de relations humaines, qui ne fait que commencer

Pourquoi avez-vous décidé de donner vie à l’un de vos personnages, via twitter?
J’aime tellement mes personnages que je ne veux pas les quitter . Celui-là, Jonasz, agit, dans le roman,  en annonçant sur twitter des évènements à venir.  Pour continuer à le faire vivre, je l’ai fait parler sur twitter

Un livre que vous avez lu récemment et que vous conseilleriez?
Jared Diamond, «  Le monde jusqu’à hier » Editions Gallimard

Jacques-Attali

Posted In:

Comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s