Brigitte

J’ai eu la chance de rencontrer Sylvie Hoarau et Aurélie Saada, du duo français Brigitte dans le cadre de Sony Creative Live Sessions Elles ont vraiment été adorables et m’ont accordée un peu plus d’une heure pour leur poser mes quelques petites questions. 🙂

photo-1

Moi : On peut lire plein de choses différentes sur votre parcours donc je préfère vous le demander directement ! Que faisiez-vous avant Brigitte?

Sylvie : Ca doit faire 15 ans que je fais de la musique. Avant, j’avais un groupe, mais je n’assumais pas forcément mes influences et au bout d’un moment, j’ai même pensé à arrêter la musique, mais c’est à cette période qu’Aurélie m’a proposé de monter un groupe avec elle…

Aurélie :  Oui, et moi c’était à peu près la même chose. Je faisais de la musique, du théâtre aussi et j’avais un collectif de court-métrages. J’avais signé des projets prometteurs mais qui n’ont pas vraiment eu de succès donc soit j’arrêtais, soit je me décidais à faire la musique dont j’avais vraiment envie. Et quitte a faire de la musique avec quelqu’un –  car j’avais très envie de travailler en collaboration – autant le faire avec une personne super cool, et j’ai tout de suite pensé à Sylvie.

S : Et j’ai dit oui direct, même si je ne savais pas ce que ca allait donner ! (rires)

A : Pour tout te dire, on avait déjà bossé ensemble. J’avais autoproduit un album et j’avais demandé à Sylvie de mettre en musique quatre des textes. Ce fut notre première collaboration et c’était genial. C’est pour cette raison que j’ai immédiatement pensé à elle.

S : Et ce qui est fou, c’est qu’à l’époque, on ne se serait jamais dit qu’on monterait un duo. C’était hyper rapide, fluide et simple mais après, on retournait naturellement chacune à nos trucs. Puis lorsqu’on a commencé à faire des maquettes ensemble, les gens comprenaient pas : un duo féminin? Les gens étaient curieux mais n’y croyaient pas trop : pourquoi deux filles ensemble?

A : En revanche, le public a tout de suite été au rendez-vous. dès qu’on faisait un concert ou qu’on publiait une vidéo, les gens relayaient beaucoup sur les réseaux sociaux. Et c’est ainsi qu’on s’est fait connaitre ! D’ailleurs, Nagui nous a invitées à Taratata alors qu’on était signées nulle part !

M : Et quelles influences pourriez-vous me citer?

S : Il y en a tellement…

A : On n’est pas forcément influencé que par la musique. On s’inspire beaucoup du cinéma et on raconte beaucoup d’histoires, on invente des personnages. Pour le premier album, on a vu beaucoup de westerns, des scènes de crime, même si ce n’est pas totalement flagrant. Dans cet album-là, ce sont plutôt des héroïnes, des nanas du studio 54, fin des années 70/80.  A chaque fois, on imagine des personnages, même des odeurs. Non, ce n’est pas juste de la musique, sinon on ne mélangerait pas autant de choses !

M : Et comment avez-vous travaillé sur ce second album?

S : On s’était dit qu’il fallait qu’on retrouve notre intimité pour écrire. Ce qui avait bien marché sur le premier album, il ne fallait surtout pas le perdre ! Il a fallu beaucoup de temps pour retrouver nos vies à Paris.

A : Oui, car on revenait d’une grosse tournée : 250 dates !

S : En même temps, on ne voulait pas refaire le même disque. Du coup, on a essayé de faire le disque qu’on avait envie d’écouter ! En tournée, on avait beaucoup dansé, sur scène ou même dans la salle, quand il n’y avait plus personne. Donc on a été portées par cette envie de danse, sur des rythmes sexy, qu’on aime depuis longtemps. Ce qui est assez différent, c’est qu’on a beaucoup travaillé sur des rythmes. On a même composé sur des rythmes. On avait envie de retranscrire des scènes de films, chaudes, sexy. On a voulu faire en sorte qu’il y en ait beaucoup. C’est un disque très rempli, généreux. On a fait venir quatre calvinistes, un orchestre de cordes, cuivres, une flûte traversière. On voulait faire venir un harpiste mais il s’était blessé donc il a joué de la clarinette. Beaucoup de participation !

A: On avait envie de quelque chose de très généreux, musicalement. Le premier album était plus intime. Là pour cette occasion, on a monté notre boite de production. C’est qui nous avons produit notre second album. Les risque étaient de faire le prochain album à New York par exemple, mais on est assez fidèle et on avait pas envie de ça. On avait envie de jouer avec les mêmes musiciens, même si on a ajouté les cordes et cuivres, c’était important pour nous. D’ailleurs, on a tout de même des influences musicales assez flagrantes pour cet album : des héroïnes disco de la fin des années 70 telles que Minnie Riperton, Diana Ross, Dana Summer ou même Michael Jackson à l’époque de Quincy Jones. Et dans tous ces sons, les arrangements sont très importants, donc on avait envie de quelque chose de très riche.

S : Voilà, et les titres sur lesquels on danse, il y a régulièrement beaucoup de cordes et percus.

M : Y a-t-il un artiste que vous avez récemment découvert et que vous souhaiteriez partager avec nous?

A : Alors on a un projet particulier en premières parties, car on s’est rendues compte qu’on avait toujours choisi de nanas qu’on aimait beaucoup : Ornette, Chat ou encore Juliette Armanet. Du coup on a décidé de relayer ce qu’elles faisaient en créant une compil en streaming pour les entendre sur notre site. Et en ce moment, on est en train de réaliser des petits films pendant leur tournée avec nous. Elles sont toutes hyper cool !

photo
M : Sinon, rien à voir mais je me demandais pourquoi vous aviez opéré ce changement de look ! 🙂

A:  En fait, les gens nous ont souvent opposées : la brune VS la blonde etc. Alors que nous, on trouvait qu’on se ressemblait beaucoup pourtant, du coup on a poussé l’idée, par amusement et on s’est vite prises au jeu ! Puis on s’est rendues compte qu’on avait fait un album très rythmé, et être deux (même si on est pas jumelles), c’est doubler quelque chose, et quand tu doubles, tu crées une rythmique…

M : Question plus lifestyle : quels sont vos coups de coeur culturels?

A : Alors moi, je viens de commencer La Chair Interdite de Diane Ducret. On a fait l’émission de Tadéi et elle etait invitée. J’ai beaucoup aimé son idée de la femme plurielle, de la sexualité féminine non assumée, et dont elle a écrit un livre dessus. Je viens juste de commencer mais j’aime déjà beaucoup, ses références bibliques et historiques.

M : Des bons plans mode ?

A : Anna Rivka, créatrice de bijoux hors du temps ! D’ailleurs son tout premier headband était pour moi car elle en avait marre de me voir avec des sautoirs autour de la tête à l’époque où j’avais fait la bêtise de me faire une frange !

S : Corpus Christi, c’est très chouette. Ils font aussi des bijoux pour hommes !

M : Des restos préférés?

A : J’aime beaucoup un resto qui s’appelle Ito, rue fontaine. Il s’agit d’un bar à tapas japonais, izakaya, tenu par deux mecs trop cool et ouvert uniquement le soir. Ou sinon Balls dans le 11eme, un resto spécialisé dans les boulettes !

S:  Et sinon, on peut aussi parler du mec qui fait des gaufres rue de martyrs? C’est terrible pour résister !! (rires)

M : Dernière question : quel est votre rapport à Intenet, aux réseaux sociaux?

S : On a toujours géré nos réseaux sociaux. My Space il y a quelques années, puis facebook, twitter, instagram.. C’est génial de pouvoir contacter n’importe qui, lui poser directement des questions..

A : Bon après, on commente pas tout ce qu’on voit mais on est assez spectatrice, et on poste aussi des choses ! D’ailleurs on a un tumblr qui ne concerne que la tournée : Brigitte de France. C’est assez rigolo car chacun partage ses photos, ou parfois on met des phrases entendues ici et là. D’ailleurs, notre illustratrice, je l’ai rencontrée sur Instagram : @ete1981 ! Et maintenant c’est elle qui fait toutes nos illustrations. 🙂

photo-2

Le duo sera en concert ce soir à la Cigale (complet) mais a ajouté une date début mai à l’Olympia. Les autres dates sont disponibles ICI !

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Tenue sponsorisée Jennyfer

1 Comment

  1. Pas du tout, mon style musical à l’origine, mais depuis quelque temps, elles m’embarquent dans leur univers!! Très bel article !

Comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s