Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Bientôt un an que nous avons déménagé et la décoration commence tout juste à prendre forme. En effet, à notre arrivée nous n’avions aucun meuble si ce n’est notre canapé et un lit, c’est dire ! L’idée n’étant pas de se précipiter, il nous a donc fallu quelques mois pour décorer notre petit cocon. Ce ne fut pas de tout repos ! Pour les murs par exemple, nous avons longtemps hésité à en faire un de couleur mais laquelle choisir, sur quel mur… Nous avons préféré rester sur du blanc que de prendre de risques et de le regretter par la suite. Cependant nous avons tout de suite eu deux certitudes : du vintage et du persan. Entre notre amour du bois et de l’Iran, nous avions envie d’un petit mix des deux, sans trop tomber dans l’un ou l’autre. Le plus dur fut ensuite les luminaires ainsi que les tableaux. Nous avons déjà craqué pour plusieurs lampadaires de chez Made.com mais la question se pose d’une suspension. Quant aux tableaux, c’est un autre problème car l’oeuvre d’un artiste est toujours conséquente en terme de visuel et aussi de prix ! Affaire à suivre…

Concernant la chambre, ce fut un peu plus facile même si la déco n’est toujours pas finie non plus… Nous voulions des couleurs plus douces et neutres, sans tomber dans le côté « girly » pour autant. C’est une pièce qui se veut calme et apaisante, donc même si nous allons continuer à la décorer, il faudrait faire attention à ne pas trop la surcharger pour autant.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Salon : table basse Made.com – canapé Habitat – meuble TV La Redoute – fauteuil vintage – tapis persan – étagère La Redoute x Sarah Lavoine – poste radio vintage Atelier Charlestine – globe terrestre Nature & Découvertes

Salle à manger : table à manger La Redoute, chaises La Redoute x Petite Friture, tapis persan – buffet vintage – photographie encadrée Slim Aarons – Yellow Korner – peinture Aurélie Salvaing

Chambre : linge de lit Blanc Cerise – plaid en laine HAMAM – appliques Made.com – affiches Balibart – bougie Jo Malone – chevet gauche Maisons du Monde chez DOMUS – chevet droite + coffre Becquet – tableau photo Cheerz

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Koh Chang est la troisième plus grande ile de Thaïlande (211 km², rien que ça !). C’est également la dernière où nous nous sommes rendues durant notre périple, après Koh Kood, Koh Mak et Koh Kham. Si c’était à refaire, je pense que je m’y rendrai au tout début…

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Contrairement aux premières îles dont je vous ai parlé, il est quasiment impossible de circuler en vélo à Koh Chang (ou bien il faut être sacrément sportif vu les pentes des routes). Mais rassurez vous, lorsque l’on réserve un bateau, le nom de l’hôtel où l’on réside est systématiquement demandé pour pouvoir nous booker gratuitement une navette dès l’arrivée. Ensuite, il est également possible de réserver des navettes ou taxis pour chaque déplacement sur l’île ou sinon, plus simple, de louer directement un scooter !

L’île étant très grande, nous avons décidé de dormir dans deux hôtels différents. Nous avons commencé par le Mercure Hideway, un bel établissement situé au bord de la plage dans la baie de Bai Lan. Nous avons beaucoup aimé ses chambres modernes de style thaïlandais ainsi que sa grande piscine extérieure. Nous avons également trouvé plein de charmants petits restaurants à quelques minutes de l’hôtel, en se promenant dans le « quartier ». L’hôtel possède également un spa avec sauna, jacuzzis, différents soins et salle de sport mais nous n’avons pas eu l’occasion de les tester. 🙂

Pour notre dernière nuit sur l’île, nous avons séjourné au Emerald Coveun superbe hôtel cinq étoiles situé sur la plage isolée de Klong Prao cette fois. Il possède un très grand jardin ainsi qu’une belle piscine en longueur et une autre plus intimiste mais tout aussi canon, sans oublier la plage privée et les nombreuses activités proposées. Nous avons également testé le restaurant de l’hôtel en soirée, une très belle ambiance et un excellent diner traditionnel. Mention spéciale pour le petit déjeuner très bon et varié. Vous l’aurez compris, nous avons terminé notre voyage d’une façon plutôt sympathique !

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Pour le retour à Bangkok, une navette nous a directement emmenées de l’hôtel à l’aéroport de Trat, en passant par un ferry de 20 minutes. Nous avons ensuite pris l’avion pour Bangkok, passé une petite nuit sur place puis dernier avion direction Paris. Mes billets sur la Thaïlande se terminent donc ici. J’espère avoir pu vous éclairer sur la destination et les différentes îles que j’ai choisi de visiter. N’hésitez pas à m’écrire en commentaire si vous avez des questions, j’essayerais d’y répondre au plus vite. 🙂

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Koh Mak et Koh Kham sont les deux plus petites îles que nous ayons visitées pendant ce voyage. Il est possible de dormir sur la première mais pas la seconde, qui est privée. Nous avons donc pris un speedboat de Koh Kood à Koh Mak (une heure environ) pour y passer une nuit.

Untitled

20170303_131020

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Personnellement, je regrette de n’avoir dormi qu’une seule nuit à Koh Mak, c’est une adorable petite île où il faut rester trois ou quatre jours minimum. Beaucoup de choses se font à pied ou en vélo, c’est très agréable de pouvoir circuler ainsi sur l’île. Elle est encore moins occupée que Koh Kood et s’avère très calme, voire apaisante. Nous avons dormi au Makathanee Resort qui se situe devant l’embarcadère du même nom. C’était un hôtel assez sympa, entouré de plein de petits commerçants mais il n’est pas situé sur la plus belle plage de l’île. Après il est facilement possible de se déplacer pour visiter l’île donc l’emplacement de l’hôtel n’est pas vraiment un problème.

En face de Koh Mak, à quelques minutes de bateau se trouve l’ile de Koh Kham. Nous n’avions pas du tout prévu d’y aller car nous n’en avions jamais entendu parler avant mais pendant notre voyage, deux personnes nous ont dit qu’elle méritait le détour et effectivement !! Il s’agit d’une toute petite île privée où il n’y a pas d’hôtel mais où l’on peut passer quelques heures. Sa particularité? Son sable fin blanc, son eau cristalline et ses petites roches volcaniques sortant de l’eau. Les photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes. 🙂

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Dans le prochain billet, je vous parlerai de la dernière île que nous avons faite : Koh Chang.

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Depuis le début, nous savions que nous voulions passé le maximum de temps sur les îles, mais lesquelles? Nous avons longtemps hésité mais notre choix s’est finalement porté sur les îles les moins connues de toutes : Koh Kood, Koh Mak et Koh Chang.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Pour se rendre à Koh Kood, plusieurs moyens de transport sont possibles mais nous avons choisi le plus rapide : l’avion. Une heure de vol direction Trat et nous voici presque arrivées ! Des compagnies de taxi attendent à la sortie de l’aéroport pour nous emmener vers le port de notre choix (selon l’île de destination), encore 45 minutes de route et nous prenons le bateau à Laem Sok direction l’île de rêve. Nous avions déjà réservé notre bateau sur internet mais ce fut une erreur car nous avons prévu trop large.. Il a donc fallu attendre 3h au port alors que d’autres bateaux partaient avant.

Koh Kood est une des îles que j’ai préférées. Encore très préservée du tourisme, nous étions quasiment seules sur les plages et dans la jungle. De quoi enlever tous les clichés que l’on peut avoir sur la Thaïlande, il suffit juste de choisir les bonnes îles selon ses attentes ! Nous avons découvert le sublime complexe Soneva Kiri avec ses villas rustiques-chics d’une à six chambres comprenant piscine à débordement, terrasse en bois meublée, voiturette électrique, salle de bain extérieure et moustiquaire autour du lit. Le rêve ! Le concept du lieu? No news, no shoes ! En effet, nous circulions uniquement pied nus et ce partout dans l’hôtel. Un vrai bonheur.

En ce qui concerne la plage paradisiaque, elle était accessible en moins de 10 minutes en bateau. Sable blanc, palmiers à foison, cocktails à la demandes et eau limpide, chaude et calme, nous avons passé deux jours assez surréalistes. Sans oublier le Cinema Paradiso en plein air, le restaurant de mangrove Benz et la salle réfrigérée dédiée aux chocolat et de glaces. Le paradis je vous dis ! Les photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes…

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Dans le prochain billet, direction Koh Mak et Koh Kam, deux îles beaucoup plus petites mais pleines de charme également !

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST