Cabourg Film Festival

Après Londres, direction Cabourg ! En effet, je m’y suis rendue vendredi soir dernier, dans le cadre de la 29ème édition de son festival du film romantique. Et je dois vous avouer que c’était une toute première pour moi qui n’avais encore jamais mis les pieds en Normandie (oui, cela paraît étonnant mais c’est bien la vérité) !

Devenu un événement incontournable du cinéma français, le festival a accueilli plus de 12 000 personnes pendant cinq jours pour des projections en salles ou en plein air de films ayant pour thème central le Romantisme.

Cabourg Film Festival

Et qui dit romantisme dit forcément Grand Hôtel de Cabourg. Situé les pieds dans l’eau, cet hôtel mythique fut immortalisé par Marcel Proust, notamment grâce son oeuvre « A la recherche du temps perdu ». Sans oublier qu’il y séjourna pendant sa période d’écriture entre 1907 et 1914. C’est de là qu’est née, d’ailleurs, la tradition des madeleines à Cabourg (je suis repartie avec un petit paquet et je peux vous dire qu’elles étaient exquises).

Nous avons donc eu la chance de déjeuner au restaurant gastronomique de l’hôtel, en front de mer. Un cadre exceptionnel, très chic et une cuisine gourmande mais aussi inventive, comme vous pouvez le constater sur mes photos. Nous avons même eu l’honneur de rencontrer le chef, Jérôme Lebeau, qui est venu nous saluer en fin de repas et voir si nous avions apprécié ses plats. Nul doute, tout était délicieux.

CABOURG2

Le déjeuner terminé, nous nous sommes rendus dans un petit cinéma afin d’assister à une projection, celle du film Les Chaises Musicales, premier long métrage de la réalisatrice Marie Belhomme avec Isabelle Carré et Philipe Rebbot, entre autres.

Synopsis : Perrine est une musicienne presque professionnelle. Elle vit seule et anime des goûters d’anniversaires, ou les gâche, c’est selon. Par accident, elle fait tomber un homme dans la benne d’une déchèterie. L’inconnu est dans le coma, mais Perrine est prête à tout pour qu’il se réveille. Elle s’immisce dans sa vie pour le découvrir, mais profite aussi de l’occasion pour lui emprunter son boulot, son appartement, son chien… Mais surtout, elle tombe amoureuse…

Le film était drôle et frais. J’adore Isabelle Carré que j’ai trouvé parfaite dans ce rôle, avec un jeu toujours juste. Nous avons même pu échanger avec les équipes après la projection, qui ont semblé avoir pris beaucoup de plaisir à tourner ce film. D’ailleurs, la réalisatrice nous a confié que le film devait d’abord s’intituler « Les gens qui doutent »… Si vous voulez voir la bande annonce, c’est par ici !

Cabourg Film Festival

Je suis ensuite rentrée au Grand Hôtel pour me preparer car le soir-même avait lieu la cérémonie de clôture du festival (ainsi que le tapis rouge et la remise des prix).

J’ai été accueillie comme une princesse dans la suite 302 qui appartenait à Dr Hauschka, dont je vous parle souvent ici. En effet, la marque de cosmétiques était partenaire officiel du festival et maquillait toutes les actrices, journalistes et autres personnalités pendant l’événement. Après m’avoir appliqué des soins sur le visage, l’adorable maquilleuse m’a demandée ce que j’imaginais pour ce soir. On ne se rend pas tous les jours sur un tapis rouge, donc j’en ai profité pour lui suggérer quelque chose d’assez fort, un vrai maquillage de soirée, avec des yeux charbonneux. Quant à la bouche, je ne la voulais pas nude mais pas trop maquillée non plus.

Je suis ensuite passée de l’autre côté de la suite, où se trouvaient les équipes de coiffure de Franck Provost. J’ai à nouveau été très bien accueillie et l’on m’a immédiatement demandée ce que je souhaitais. Je voyais quelque chose de doux et romantique (comme le thème du festival). Nous avons donc opté pour des boucles souples et de petites tresses de chaque côté, afin de dégager le visage.

En ce qui concerne ma tenue, je portais une belle robe fluide Roseanna, un très joli (et fin) collier de chez Dannijo ainsi que mes sandales couleur soleil de Karine Arabian que je ne vais pas quitter de l’été J’avais choisi cette tenue, fleurie et aérienne, pour être également accord avec le festival.

Cabourg Film Festival

Me voilà prête à fouler le tapis rouge ! Je dois vous avouer que c’était très impressionnant (plus qu’à Cannes même). En effet, nous avions toute la place pour avancer jusqu’au Casino (là où se tenait la cérémonie de clôture), beaucoup de temps était laissé entre chaque groupe et tous les gens nous scrutaient, nous interpellaient et nous prenaient en photo. On m’a même demandé des autographes à plusieurs reprises (je leur ai répondu en souriant que je n’étais pas actrice). Mais ce tapis rouge était assez magique et j’ai profité du moment à fond.

Cabourg Film Festival

Cabourg Film Festival

Une fois arrivés au Casino, nous avons pris place, avant que la Cérémonie de Clôture ne débute. Deux jurys composés de professionnels et de cinéphiles étaient présents, mais aussi un jury de lycéens de Basse-Normandie et du public qui récompensaient aussi certains prix.

Cette remise des prix fut accompagnée de la prestigieuse cérémonie des Swann d’or. Le comité des Swann d’or du Festival honore ainsi d’un Swann d’Or la révélation féminine et masculine, la meilleure actrice, le meilleur acteur romantique et le meilleur film romantique de l’année.

Voici le palmarès en question :

Révélation féminine : Joséphine Japy dans Respire de Mélanie Laurent
Révélation masculine : Kévin Azaïs dans Les Combattants de Thomas Cailley
Meilleure actrice : Anaïs Demoustier dans À trois on y va de Jérôme Bonnell
Meilleur acteur : Benoît Magimel dans La Tête haute d’Emmanuelle Bercot
Meilleur Film : Caprice d’Emmanuel Mouret
Meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse
Meilleure premier film : Clovis Cornillac pour Un Peu, Beaucoup, Aveuglément
Coup de coeur : Michel Legrand

Cabourg Film Festival

Cabourg Film Festival

C’est d’ailleurs ce dernier Swann, celui du coup de coeur, qui fut le moment le plus fort de la soirée. Michel Legrand, grand compositeur, de films notamment (on peut même dire qu’il a inventé la comédie musicale à la française en travaillant de nombreuses fois sur des films de Jacques Demy, dont mon préféré Peau d’Ane) a invité son épouse sur scène. En effet, il a demandé à l’actrice Macha Méril de le rejoindre et tous deux nous ont raconté leur belle histoire d’amour. Ils s’étaient rencontrés cinquante ans auparavant mais ne pouvaient se fréquenter à ce moment-là car engagés l’un et l’autre. Finalement, c’est l’an dernier qu’ils se sont retrouvés (tous deux séparés) et qu’ils ont décidé de se marier. Ce récit était très beau et émouvant.

Cabourg Film Festival

Une fois la cérémonie terminée, nous avons tous diné dans le Casino, puis nous sommes retournés du côté du Grand Hôtel. Tout le monde s’est rassemblé au bar, autour d’un piano, Jeanne Cherhal s’est mise à jouer et à reprendre les tubes de Véronique Sanson, Emmanuelle Béart a également poussé la chansonnette. Une très belle fin de festival…

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

2 Comments

  1. J’avais hâte de lire ton article après avoir suivi ton séjour sur Instagram. C’était donc la première fois que tu venais en Normandie? J’espère que cela t’a donné l’envie d’y revenir 🙂

Comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s