Le monde entier a conscience de la catastrophe qui a touché le Népal il y a deux semaines. Afin de collecter des fonds pour répondre aux besoins urgents de deux villages népalais entièrement détruits suite au tremblement de terre du 25 Avril (mais aussi celui de ce matin), mon ami photographe Kares Le Roy organise pendant dix jours, une vente de photos dont les bénéfices iront directement à l’action Azimut Nepal Funds basée à Katmandou.

UrgenceNepal_SelectaPhoto-1431096986

La collecte servira à répondre aux besoins très urgents des habitants de 2 villages népalais : Gatlang et Thulo Shyapru. Ils ont besoin de tout : nourriture, bâches plastiques, couvertures, ustensiles de cuisines, médicaments de première nécessité, hygiène, vêtements chauds, matériel d’extraction et de recherche (pioches, pèles, gants, barres à mines, masques, sacs de jute …)

UrgenceNepal_Gatlang-1431092242

Voici le lien si vous souhaitez aider, à n’importe quel niveau : http://www.kisskissbankbank.com/urgence-nepal

Pour une fois que l’on sait exactement où l’argent ira et à quoi il servira exactement… Merci d’avance pour les dons, merci d’avance pour ceux qui partageront le projet… 🙂

11162505_10155458081585247_1023594552196087455_n

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Vous l’avez peut-être vu sur Instagram, je suis partie à Londres ce week-end..  Cela devait bien faire 3 ans que je n’y était pas retournée ! L’occasion pour moi de vous donner toutes mes adresses. 🙂

Une nuit au Ace Hotel Shoreditch

C’est un peu leur Mama Shelter à eux. Un lieu cool, stylé, des chambres design confortables, un espace bar et un resto chaleureux, le tout dans le quartier le plus branché de la capitale anglaise. Les photos parlent d’elles-mêmes.

Ace-Entrance-1-thumb-620x415-69926DSC_23935-ace-hotel-london-shoreditch-by-universal-design-studio

Ace Hotel Shoreditch
100 Shoreditch High St
London E1 6JQ

Petit-déjeuner à la Maison 3 Garçons

A la base, je ne voulais pas y entrer car son nom sonnait trop français. Mais le dimanche matin, alors que nous étions sorti de l’hôtel (qui n’inclut pas le petit déjeuner), nous n’avons pas pu résister à la curiosité d’y entrer. Et nous n’avons pas été déçus ! Les meilleurs scones de ma vie (comme je l’ai écrit sur ma photo Instagram) ! Tout droit sorti du four (donc encore chaud), moelleux, accompagnés de confiture de fraise et de beurre frais, je peux vous dire que nous n’en avons pas laissé une seule miette !! Ils ne rigolent pas lorsqu’ils disent « homemade ». D’ailleurs, nous avions opté pour la formule « Tea Scones » en choisissant comme boisson le Chai Latte, lui aussi homemade. Un petit déjeuner délicieux et consistant dans un lieu un peu kitsch mais où l’accueil est excellent !

a208616a3e8165f513acd5fe7ae269d7P1450235f-maison-trois-garcons-redchurch-street-shoreditch-cafe-quirky-independent-brunch-620x599

Maison 3 Garçons
1 Club Row
London E1 6JX

Déjeuner bio chez Nama

Petite cantine bio située à Nothing Hill, à base de nourriture crue. Pour obtenir cette technique des « aliments crus », les légumes n’ont pas été cuits, traités, ou transformés au-dessus de 115 ° F. Parfaits pour augmenter l’énergie, stimuler l’immunité, augmenter l’attention et la concentration, ou tout simplement améliorer sa santé. Comme plats, Nama propose des salades, lasagnes, pizzas, pâtes, cookies, et même des gâteaux, sans oublier les excellents jus de fruits et légumes frais ! Un lieu petit mais convivial, parfait si vous êtes de passage par ici.

P1100401 NAMA food Cafe P1100417 Nama, London Namablog6

Nama
110 Talbot Road
London W11 1JR

Pause goûter chez Allpress

C’est LE coffeshop par excellence. On y choisit son grain préféré, un accompagnement gourmand et on va s’assoir sur l’une des grandes tables en bois. N’ayant pas pris de dessert au déjeuner, vous avons donc opté pour un goûter là-bas en commandant un (vrai) chocolat chaud, une (excellente) part de gâteau aux pommes et sa délicieuse crème anglaise ainsi qu’un petit sablé au praliné assez dingue (photo par ici). Yummy !! 🙂

Allpress-16 Allpress-street-seating-Homegirl-London
Allpress
58 Redchurch St, Shoreditch
Greater London E2 7DP

Dîner péruvien chez Andina

A la base, nous nous sommes rendus dans ce petit resto car il était situé à deux pas de l’hôtel. Mais nous avons été agréablement surpris par son excellente cuisine et sa chaleureuse ambiance. Il s’agit en fait de spécialités péruviennes adaptées à l’esprit londonien. Regardez plutôt le repas que l’on nous a concocté par ici. A noter que le tout reste tout de même assez épicé. Nous en avons également profité pour boire un délicieux jus de fruit frais.

Capture d’écran 2014-11-25 à 08.47.14 Capture d’écran 2014-11-25 à 08.47.09 Capture d’écran 2014-11-25 à 08.47.04 Capture d’écran 2014-11-25 à 08.46.37Capture d’écran 2014-11-25 à 08.46.31
Andina
1 Redchurch St
London E2

Et bien sûr pour le shopping, il reste toujours les grosses boutiques à Oxford Circus, les friperies à Bricklane, les créateurs à Shoreditch, les petites boutiques chic à Nothing Hill sans oublier les jolies décorations de Noël a Covent Garden. A noter également qu’au moment où j’y étais, il y avait aussi la BoxPark, avec plein de petites marques (fashion, food et autres). Sans oublier une expo photo du côté de Covent Garden, celle de Glen E Friedman, célèbre photographe spécialisé dans le skate, le hip hop et le punk (jusqu’au 18 janvier au 14 Henrietta St).

Screen shot 2011-02-21 at 00.53.35 Run-DMC At Montreux 204909_211084548910231_100000260621786_827579_6981482_o

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

Cette semaine, j’ai eu la chance d’assister à la projection en avant-première presse du film « Qu’Allah bénisse la France » de Abd Al Malik, adapté de son livre autobiographique.Capture d’écran 2014-11-15 à 09.47.44

Deux choses m’ont donné envie de le voir. D’abord le fait que ce soit Abd Al Malik le réalisateur. En effet, j’ai toujours aimé ce qu’il faisait, les textes qu’il écrivait et les valeurs qu’il véhiculait. J’avais d’ailleurs fait la démarche de le rencontrer il y a 4 ans, pour une interview vidéo avec mon ancien collectif, et j’avais encore plus admiré son parcours et ses idées. Quelqu’un de droit et d’extrêmement talentueux.

La seconde chose qui m’a interpellée est bien évidemment son titre. Alors que les médias n’ont de cesse de nous parler de jeunes français reconvertis à l’Islam, partis faire le djihâd en Syrie afin de revenir en terroristes, ce titre évoque tout le contraire. Ce titre évoque l’amour, la paix et la sérénité. Et pendant le film, on est justement témoin d’un autre Islam que celui dépeint dans les médias actuellement. D’un Islam doux et sage, raisonné et paisible. Le film nous montre que l’Islam n’est pas cette religion extrêmiste que la plupart des gens peuvent avoir en tête à cause de tout ce vacarme médiatique, et il montre surtout que l’Islam n’est pas l’ennemi de la France, et que les musulmans de France sont des français comme les autres. C’est bien de le rappeler aussi.

Bien sûr, le film ne traite pas que de l’Islam mais c’est une des choses qui m’a tout de même marquée. Non, il s’agit avant tout d’une autobiographie, celle d’un garçon, Régis, fils d’immigrés, noir, élevé par une mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg et qui tente de sortir de la délinquance qui l’entoure, de monter son groupe de rap mais surtout, de trouver sa voie.

Regardez cette bande annonce qui, je trouve, reflète parfaitement le film.

Le noir et blanc nous fait forcément penser à la Haine de Kassovitz et Abd Al Malik ne s’en cache pas, il s’agit d’un film qui l’a beaucoup influencé. Mais contrairement à la Haine, ce film est beaucoup moins violent et c’est une chose que j’ai également appréciée. En effet, la violence n’est pas totalement exposée, mais plutôt suggérée, soit par des effets visuels, soit par l’ambiance sonore.

Quelques semaines plus tôt, j’avais vu un autre film sur la banlieue. Il s’agissait également de l’autobiographie d’une personne sortie de ce milieu et qui avait réussi. Je l’avais malheureusement trouvé assez maladroit et caricatural. Ce n’est pas le cas de celui-ci. Au contraire.

Enfin, la bande son est évidemment très importante. On entend bien sûr les titres d’Abd Al Malik, très beaux. Mais aussi la musique de Laurent Garnier, que j’adore et une chanson de Wallen à la fin, petit clin d’oeil. Et ce qui m’a sûrement donné le plus de frissons est une scène où le personnage de Régis, devenu Abd Al Malik (suite à sa conversion) se rend en pèlerinage religieux. A ce moment-là, on entend un chant musulman incroyablement beau, auquel j’ai été très sensible.

Le film sortira le 10 décembre, je ne sais pas encore si toutes les salles le diffuseront mais il me tarde de connaître vos avis. 🙂 

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST