imagesNouvel avis ciné, à propos d’une comédie « indé » que j’ai vu la semaine dernière, qui m’a beaucoup plue et qui sortira ce mercredi. Parfaite pour passer une soirée détente, loin des agitations de la rentrée.

Obvious Child est un film drôle qui parle d’amour sans tomber dans la comédie romantique attendue. Il s’agit, certes, d’un film américain qui aborde les relations amoureuses, mais n’en devient pas niais pour autant. Au contraire, l’humour est plutôt décomplexé, voire totalement « caca prout » mais le film traite également de choses plus sérieuses tel que l’avortement, le chômage (sujets que l’on ne s’imagine pas forcément voir dans une comédie américaine). Il pleut plaire aux nanas comme aux mecs, entre 20 à et 40 ans (dirais-je). Premier long métrage très cool de Gillian Robespierre avec l’excellente Jenny Slate dans le rôle principal. Je pense que la bande annonce parle d’elle-même.

Synopsis :  La vie de la jeune Donna Stern n’a rien de particulier : un petit ami, un job dans une librairie, sa bande de potes, des parents divorcés… Mais, chaque soir, sur une scène de Brooklyn où elle interprète son numéro de stand-up, ce quotidien banal devient une source inépuisable de sketches. Avec un humour ravageur et souvent cru, Donna y déballe sa vie intime, ne prend rien au sérieux, se moque de tout et surtout d’elle-même. Mais, coup sur coup, Donna perd son travail, se fait larguer par son petit ami, déprime, a une aventure alcoolisée d’un soir et… tombe enceinte. Dès lors, Donna va devoir assumer ses choix et grandir un peu, mais peut-être aussi rencontrer l’amour au moment où elle s’y attend le moins.

weekend-movie-rundown-fourth-of-july

Si vous avez suvi mes aventures à New York, vous avez peut-être remarqué qu’à Brooklyn, j’avais assisté à un certain monologue. Celui de Vaintino, réalisateur français vivant là-bas depuis une vingtaine d’années et passionné de musique, qui m’a gentiment envoyé son dernier broadcast de sons hyper pointus, ponctué de quelques phrases de son film. Ecoutez plutôt…

En quoi consiste ce broadcast que tu m’as envoyé?

Ce broadcast est actuellement un extrait du script du long métrage  « Lionel Fantom In Room 99« . J’ai écrit le scénario de ce film en 2010 après d’intenses recherches qui ont commencé il y a une décennie autour d’une idée de faire un film sur un dj « record player »  that despite his success was au sein d »une crise existentiel intense. Peut-être bi polar peut être pas.. Peut être schizo… peut être pas…. Oscillant entre des peeks de rebellion, de dépression, de créativité. Il arrive à nous captiver dans un monde d’art, de musique, de mysticisme.. Taking place in the fall of 1996 Le protagoniste Lionel Fantom résidant d’Oakland de la bay area…voyage dans son univers avec comme ami un docteur psychoanalyliste , une magnifique femme énigmatique, ces gars de la rue d’où il vient. le propriétaire d’un vieux cinéma et surtout le monde à ses pieds en tant que super star dj. As the story goes il va être incarcéré dans un asile, Sandfort Hill où il va se retrouver avec d’autres artistes. Qui est vraiment fou?

image (7)

Ce broadcast est un des deux derniers broadcasts clandestins avant qu’il ne puisse s’echapper pour tuer un executive sur la plage de malibu in southern california pour venger tous les artistes exploités, (reference a l’etranger)…… Le new year’s eve broadcast. from Sandford hill.99   The room of the unclaimed ashes.
Bien entendu ce film est ambitieux et coute cher donc j’ai décidé de faire des events installation films et sound et performance.pour rendre les investisseurs et movers and shakers and whoever wants to be involved in discovering my universe, VAINTINO’s universe. for financing script upon request all material is copywritten
L’un de ces events est « 4 to 7″   que t’as vu , Pre-quel au script qui commence en septembre  » On August 7th 96 Lionel Fantom walks from a lounge where he just finished playing  in Manhattan to brooklyn, where he has family in the hood ». Le long métrage starts  at Tupac’s death in September. Et bien sur more broadcasts will follow from Sandford Hill.99
Actuellement je travaille sur treize autres screenplays et plays que j’ai ecrit les vingts dernieres annees. Je suis resident de Bedford Stuyvesant et crown heights depuis vingt ans.
Ready now for my second in the sun… (contact : vaintinofilmworks@gmail.com)

Fourtoseven(2)