Cela fait quatre mois que je vous parle régulièrement de la collection Téhéran par Rich Gone Broke dont je suis l’heureuse ambassadrice. Eh bien aujourd’hui, nous offrons à 5 d’entre vous un modèle différent de la collection !

RGB Giveaway

RGB Giveaway

RGB Giveaway

RGB Giveaway

RGB Giveaway

Les conditions pour gagner l’une de ces jolies montres? Abonnez-vous au compte instagram de Rich Gone Broke et repostez ma photo avec le hashtag #richgonebroke ! Et si vous n’avez pas instagram, vous pouvez toujours me laisser un petit commentaire, on sait jamais… 🙂 Je tirerai au sort lundi soir… Le concours est désormais terminé, j’ai envoyé un mail aux gagnantes ! Merci à toutes pour votre participation et à très bientôt pour un nouveau concours…

MY INSTAGRAM/ FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

En collaboration avec Timefy

En décembre, j’ai rencontré le créateur des montres Rich Gone Broke et lorsqu’il m’a présenté sa collection de montres au nom de chaque capitale du monde, en tant que franco-iranienne très fière de ses origines, je lui ai dit : « Mais moi je veux une montre Téhéran » !

Il a immédiatement été réceptif et m’a répondu : « Banco ! On trouve le tissu persan et on lance ça. Tu en seras même l’ambassadrice ! » C’est ainsi que le projet s’est concrétisé… Je suis donc très fière et heureuse de vous présenter la collection Téhéran !!

IMG_5257

IMG_5256

IMG_5254

IMG_5242

IMG_5290

Alors, vous en pensez quoi? Si le modèle vous plait, elles sont en vente juste ici !! Nous avons également mis en place un petit code promo de -15% pour mes lecteurs : mynameisodd. 🙂

MY INSTAGRAM/ FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

En collaboration avec TImefy

Les 16, 17, 23 et 24 mai prochains se tiendront projections, tables rondes, conférences et débats  autour de Téhéran et de ses dynamiques urbaines et sociétés civiles au Palais de Chaillot.

En effet, cette manifestation a pour ambition de mieux faire découvrir une capitale de 13 millions d’habitants, tout en l’inscrivant dans les problématiques actuelles des grandes métropoles du monde. A travers un cycle de projections, conférences et tables rondes, ces journées sur Téhéran permettront de découvrir le processus de la démocratisation de la société iranienne « par le bas », en œuvre depuis les années 1960 jusqu’aujourd’hui. Comment sous la peau de la ville la démocratie se fabrique, s’expérimente, se heurte et avance. Ce projet se focalisera sur plusieurs thèmes urbains regardés par les cinéastes du réel dont l’habitat et la crise urbaine à Téhéran, les répliques de la société civile face à l’urbanisme autoritaire et la place particulière des femmes dans l’espace public. Lors de ces journées, un accent particulier sera mis sur le rôle des documentaristes en tant que témoins conscients mais aussi en tant qu’acteurs engagés dans une société en pleine mutation. Ces rencontres se dérouleront en quatre après-midis :

Capture d’écran 2014-04-28 à 09.57.34

 

Cité de l’architecture & du patrimoine
7 avenue Albert de Mun Paris 16e (M° Iéna ou Trocadéro)
Inscription obligatoire, entrée libre dans la limite des places disponibles

INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER

Comme je vous le disais hier, je reviens tout juste d’un séjour en Iran où j’ai passé plusieurs semaines. Le pays fait trois la taille de la France, c’est vous dire tout ce qu’il y a à voir. Pour ma part, j’y suis surtout allée pour la famille, de ce fait, je n’ai pu beaucoup circuler. Mon parcours n’est donc pas forcément un exemple, mais j’ai tout de même vu de très belles choses.
.
1rst step : Ahwaz
Il s’agit de la ville de ma famille, donc « obligée » d’y passer au moins une semaine. C’est une grande ville située dans le sud de l’Iran (la capitale de la province du Khuzistan pour être précise). Mais pour les visites ce n’est pas forcément la meilleure destination. Il fait extrêmement chaud (35 degrés à l’ombre en mars, imaginez en juillet) donc on ne sort pas beaucoup la journée. Cependant, j’ai beaucoup apprécié de faire mes courses dans les marchés de fruits et légumes, me balader dans les bazars nocturnes, faire du shopping dans les petits centres commerciaux ou me promener en fin de journée dans les parcs (il y en a beaucoup en Iran, et les Iraniens sont très très bien organisés pour y pique-niquer – ce n’est pas d’un simple sandwich !!). Tout ça pour vous dire que je ne m’attarderai pas sur cette ville car il n’y a tout simplement pas beaucoup à visiter 🙂 (mais c’est une ville que j’adore, etant donné que la majorité de ma famille y vit).

UntitledUntitledUntitled

Shoushtar
C’est en me rendant de Ahvaz à Dezful (la ville de naissance de mon père) que je suis passée par Shoushtar. L’un des endroits les plus impressionnants de cette ville reste ses moulins à eau datant de l’époque sassanide (et enregistrés comme patrimoine mondial de l’UNESCO). Il y a également une petite rivière devant laquelle on peut se reposer et de très jolis tapis et objets faits main.

UntitledUntitledUntitled

Ali Kaleh
Toujours sur le chemin de Dezful, on peut tremper les pieds, se reposer et (surtout) se rafraichir au bord de cette jolie (mais dangereuse) rivière.

ali kali k2

Sardasht
Non loin de Dezful, des routes à travers les montagnes et un paysage très très impressionnant.

sardacht

Suse
Y passer pour son château (construit par un architecte français) et son musée ancien.

suse2suse

Tchoga Zanbil
A 45km de Suse et classé patrimoine mondial de l’UNESCO est un complexe  élamite datant 1250 av. J.-C. abritant une des seules ziggourats dont les ruines aient été préservées jusqu’à aujourd’hui en dehors de la Mésopotamie.

tchoratchora 2

2ème destination : Shiraz
On revient un peu plus au centre de l’Iran à Shiraz, ou la poésie incarnée en une ville. Il est très agréable de s’y balader, le climat étant l’un de plus doux (pas trop chaud), il y ade très jolis parcs et un parfum de fleurs partout dans la ville.

shirazshiraz2

Se rendre à Shiraz est synonyme de pélerinage poétique car les tombes des plus grands poètes perses y sont installées. Passage obligatoire donc sur les sublimes tombes de Hafez et Saadi.

AhfezSaadi

La Citadelle de Karim Khan
Une superbe forteresse bâtie à l’instigation du premier roi de la dynastie Zand, Karim Khan.

ShiirazShiraz

Darvazeh Qhoran
Ou la porte du Coran (située à la lisière de la ville). On peut se promener sur les hauteurs bordées de fontaines et de verdure, et se rendre dans un musée de la photographie qui montre des oeuvres datant de la fin du XIXe siecle.

ShirazSHiraz

Persépolis
Situé au nord-est de Shiraz, il s’agissait de la capitale de l’empire perse achéménide. Je n’ai même pas de mot pour exprimer tout ce que j’ai vu.

PersépolisPersépolisPersépolisPersépolis

Et enfin : Téhéran
La Capitale, six fois la taille de Paris. Je n’y suis pas restée longtemps, mais je suis contente d’être montée sur la Milad Tower (6eme tour la plus haute au monde), de m’être baladée dans les bazars et d’avoir dîné dans le quartier de Darband (sur les hauteurs, avec la rivière qui passe dans les petites rues pavées, c’est juste sublime).

TéhéranDarband

Palais du Golestan
Il s’agit de l’ancien palais royal Qajar situé dans la citadelle royale de Arg-e Soltanati.

photo(785)  photo(783) photo(784) photo(787)

Voilà pour mes visites ! J’aimerais y revenir très prochainement pour découvrir d’autres régions du pays comme le Nord, retourner à Ispahan (qui signifie « moitié du monde » en persan) car la dernière fois je n’avais que 7 ans, visiter Tabriz et pourquoi pas faire un peu de ski (eh oui, il y a des pistes de ski en Iran, le sommet le plus haut étant supérieur au Mont Blanc ^^). En plus il n’y a vraiment pas beaucoup de touristes sur place (j’ai dû voir deux groupes d’Allemands dans tout le séjour), donc les musées ou sites sont loin d’être surpeuplés ! Enfin, je tiens à préciser que je n’ai jamais reçu un aussi bon accueil dans un pays. Bon ok, j’étais dans la famille, mais toutes les personnes que je connais qui sont passées par l’Iran vous le confirmeront : les Iraniens sont des hôtes hors pair !