Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Comment redescendre de son nuage après un tel voyage? Il n’a pourtant duré que trois nuits mais quel séjour… La Maison des Rêves porte bien son nom : Dar Ahlam. Située dans la palmeraie de Skoura (l’une des rares encore habitée et cultivée au Maroc), elle se trouve à quelques kilomètres de Ouarzazate. C’est un lieu hors du temps, aux cent trente huit mille palmiers entourés d’un désert de pierres. On pourrait croire qu’il s’agit d’un hôtel mais non, c’est une véritable « maison des rêves« , comme le signifie son nom en arabe. Ici, les chambres n’ont pas de clé et il n’y pas de restaurant. Ici, tout est fait pour s’évader et oublier son quotidien. Ici, les notions d’heure et de rendez-vous n’existent pas, chacun s’adapte au rythme de l’autre.

A notre arrivée, nous empruntons les longs et mystérieux couloirs de la kasbah. Sous le charme dès les premiers instants, nous commençons à comprendre que le séjour au sein de l’établissement sera quelque peu singulier. On nous explique que la notion d’heure n’existe pas et que, par conséquent, il est possible de déjeuner ou diner n’importe quand, selon nos envies. On nous demande immédiatement ce qui nous ferait plaisir puis on nous installe à une table judicieusement placée entre la piscine et les jardins d’oliviers pour y prendre notre petit-déjeuner. Oeufs brouillés, pâtisseries maison et jus d’oranges pressés nous sont alors apportés, le séjour peut débuter.

Un matin, notre guide nous propose une visite de la palmeraie en vélo, l’un des principaux moyens de transports à Skoura (les chemins étant sinueux et la visibilité réduite). Pendant la balade, il nous raconte l’histoire de la ville, nous montre ses trésors cachés, et nous parle aussi de la faune et la flore. Nous sommes actuellement en pleine saison des dattes et des oliviers, nous aurons l’occasion d’assister plus tard à une récolte d’un palmier dattier, très impressionnant car assez risqué vu la hauteur ! Après notre tour en vélo, le guide nous invite dans sa maison. Presque chaque maison possède une petite ferme avec quelques animaux ainsi qu’un jardin. Le sien est immense, on ne s’attendait pas à une telle diversité de fruits et légumes. Il nous cueille une grenade, nous fait goûter ses raisins puis sa mère nous apporte un pain maison (encore chaud), à tremper dans l’huile d’olive (maison évidemment), avant de repartir avec un énorme sachet de dattes. Quel accueil !

Chaque repas est organisé dans un lieu différent, un endroit secret dont on découvre l’existence au tout dernier moment. Une installation est alors mise en place, toujours plus impressionnante que la précédente. Le midi, on nous emmène déjeuner au bord de l’Oued au milieu des Gorges, le soir on prend l’apéritif tout en haut d’un rocher surplombant le désert de pierres. Un jour, on nous invite à déjeuner au coeur du jardin d’oliviers, un autre soir, nous dinons sous une tente orientale, entourés de musiciens marocains. Chaque décor est unique en son genre, tout comme les expériences.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

DAR AHLAM
Douar Oulad Cheik Ali
45000 Skoura (province de Ouarzazate) – Maroc
contact : resamaroc@darahlam.com

Untitled

Ce week-end, je me suis rendue pour la deuxième année consécutive au Festa del Cinema di Roma avec Mazda. Ce fut l’occasion d’assister à deux belles projections mais également de visiter Rome d’une façon assez unique et de découvrir le nouveau MX-5 RF.

Le Festival de Rome est avant tout une fête internationale du cinéma dont l’objectif est d’éveiller les sens de ses spectateurs. Et pour la quatrième année, Mazda était partenaire exclusif de ce festival. Le premier soir, nous avons assisté à l’avant-première de Snowden réalisé par Oliver Stone, un biopic sur le célèbre informaticien, ancien employé de la CIA et NSA, qui avait révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques en 2013. Le film est très prenant et nous fait réfléchir sur le respect de notre vie privée mais également sur notre manque de vigilance par rapport aux données personnelles que l’on peut mettre à disposition trop facilement.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Après avoir passé une merveilleuse fin de soirée à la Villa Médicis privatisée pour l’occasion, nous avons continué le week-end par une visite de Rome samedi matin, inspirée du film Vacances Romaines. En effet, le guide avait prévu de nous montrer quelques extraits du film culte pendant la promenade avec sa tablette, puis de nous faire visiter les lieux en question. J’ai trouvé l’idée originale et très plaisante. Nous avons ensuite déjeuné au Baja, un bateau situé le long du Tibre.

Puis nous avons terminé la journée par une expérience assez incroyable en plein centre de  Rome. En effet, nous avons participé à un défilé d’une centaine de roadsters, venus de toute l’Europe en direction du sud de la capitale italienne. Nous nous sommes ensuite réunis dans un cinéma de plein air spécialement aménagé en drive-in pour assister à la projection du film Moonlight réalisé par Barry Jenkins. Il s’agit de l’adaptation de la pièce de théâtre In Moonlight Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McCraney. Le film retrace trois périodes cruciales de la vie de Chiron, un afro-américain qui se bat contre son milieu et sa famille pour vivre son homosexualité, essayant de s’affirmer, tout en demeurant fidèle à lui-même. Le film est beau et très émouvant.

Après la projection, nous nous sommes rendus aux Archives Centrales d’état où Mazda avait décidé de dévoiler le MX-5 RF, la nouvelle (et splendide) version Fasback à toit rigide rétractable de son roadster. Ce fut également l’occasion de découvrir la nouvelle teinte Machine Grey très travaillée donnant l’impression, selon le constructeur, « qu’elle a été taillée dans un lingot d’acier ». La voiture sortira à la fin de l’année en Europe.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Merci à Mazda pour cette très belle invitation et à la maison John Galliano pour la sublime robe de tapis rouge.

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

La semaine dernière, j’ai passé quelques jours au coeur de la Cité Phocéenne à l’occasion des 200 ans de hôtel le plus ancien de Marseille : Grand Hôtel Beauvau. Appartenant désormais à MGallery by Sofitel, le lieu a été entièrement rénové cette année pour son anniversaire. Vous trouverez ci-dessous un petit aperçu avec les photos que j’ai prises sur place, puis je vous raconte tout juste après !

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Avec sa vue imprenable sur le Vieux Port, le Grand Hôtel Beauveau possède 73 chambre baignées de lumière de la Méditerranée, drapées de tissus inspirés des motifs du XVIIème et meublées de commodes et armoires « Empire » ou « Napoléon III » chinées au fil du temps sur les marchés de Provence. Et malgré sa récente rénovation, l’hôtel historique de Marseille a su conserver son esprit intemporel à l’image de George Sand et Frédéric Chopin qui y ont séjourné.

Nous avons également profité de ce court voyage à Marseille pour aller faire un tour en mer et ce grâce à la Flâneuse ainsi que son chef de bord, Bruno, passionné de bateaux traditionnels en bois, qui a su partager avec nous sa connaissance des techniques de navigateur. Sans oublier une jolie balade du côté du Panier (un joli quartier typique que j’ai découvert lors de ce séjour) ainsi qu’une visite au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, j’ai nommé le Mucem.

Grand Hôtel Beauvau
4 Rue Beauvau
13001 Marseille
04 91 54 91 00

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST

La semaine dernière, j’ai passé quelques jours au coeur de la Vallée de la Loire, du côté de Chambord, le temps d’un week-end en amoureux. Nous nous y sommes rendus en voiture, l’occasion de tester le MX5, un superbe roadster à l’allure sportive et design en collab avec Vicomte A. Sur place, c’est à la Maison d’à Côté, un hôtel restaurant très réputé dans la région, que nous avons séjourné. Regardez plutôt les photos ci-dessous, je vous raconte tout par la suite ! 

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Située dans la petite commune de Montlivault, la Maison d’à Côté fait partie de la chaîne hôtelière Hôtels & Préférence qui recense près de 150 hôtels de charme et de luxe en France mais aussi dans le monde. C’est sur leur site que j’ai pu découvrir ce lieu à la fois moderne et traditionnel qui se présente de la façon suivante : il y a donc l’hôtel avec ses chambres et ses suites d’un côté, le bistro qui propose une cuisine franche et savoureuse et enfin le restaurant gastronomique étoilé.

C’est au bistro que nous avons déjeuné samedi midi avec, pour débuter le repas, un gaspacho de tomates et son crémeux de mozzarella : c’était très frais et vraiment délicieux. Concernant les plats, nous avons opté pour l’entrecôte de Charolais ainsi que le tartare de boeuf Wagyu de chez Monsieur Roussel, tous deux excellents ! Enfin en desserts, nous avons craqué pour la crème brûlée à la vanille, le vacherin aux fraises de Madame Gouard ainsi que les perles du Japon au lait de coco… De vraies gourmandises !! Quant au lieu, nous l’avons trouvé tout à fait charmant, très bien décoré, avec un petit côté vintage / industriel qu’on adore !

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

En ce qui concerne l’hôtel, nous avons dormi dans l’une des quatre nouvelles suites inaugurées juin dernier. En effet, l’hôtel s’est agrandi à travers un nouvel espace qui comprend le restaurant gastronomique et les nouvelles suites. Nous avons donc dormi dans la suite « Ecaille », un véritable petit cocon, à la fois design et romantique. Gros coup de coeur pour l’espace salle de bain en porcelaine mat et en laiton, le tout conçu par l’architecte d’intérieur Caroline Tissier. Nous avons également beaucoup apprécié les dessins de l’artiste Charlotte Payen accrochés un peu partout dans l’hôtel.

Ce week-end fut également l’occasion pour nous de découvrir la région. L’hôtel se situant à seulement cing minutes en voiture du Château de Chambord, nous nous y sommes évidemment rendus pour le visiter. Il s’agit du plus vaste des châteaux de la Loire, il est très impressionnant. Pour la petite histoire, sa construction remonte au XVIe siècle, lorsque régnait le roi François 1er. C’est passionnant de découvrir les différentes pièces qui le composent encore aujourd’hui.

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

Nous sommes également allés à Blois, une jolie petite ville qui comporte aussi un patrimoine culturel important avec son Château, sa cathédrale et deux très belles églises. Enfin, nous avons traversé Cheverny (sans pouvoir visiter son château malheureusement, il était déjà trop tard), mais la ville était très jolie et animée.

Enfin, nous avons terminé le week-end d’une des plus belles façons grâce à un diner au restaurant gastronomique de Christophe Hay. Il faut savoir que celui-ci a reçu une étoile Michelin à peine quelques mois après son ouverture, rien que ça ! Nous avons passé une soirée incroyable, assis à la table du chef, à pouvoir observer tous les plats se préparer sous nos yeux… Ce qui nous aura sans doute le plus impressionné, c’est le calme qui régnait dans les cuisines. Du jamais vu ! Ce serait long de tout raconter ici mais le repas fut fabuleux, nous ne l’oublierons pas de si tôt. Je compte publier un billet très prochainement dédié à ce restaurant sur mon site Caption Magazine, restez connectés.🙂

Untitled

Untitled

Untitled

Untitled

La Maison d’à côté
25 Rue de Chambord, 41350 Montlivault
02 54 20 62 30

MY INSTAGRAM / FACEBOOK / TWITTER / PINTEREST